Supervision de la distribution

En France

2 méthodes sont privilégiées : 

  • L’appel téléphonique pour pouvoir obtenir des masques
  • Les sites internet des communes/EPCI (inscription via un formulaire pour obtenir ses masques).

 

Pour les professionnels de santé le site Amelipro contient une plateforme dédiée à la livraison des masques et à leur répartition : un onglet spécial où il faut indiquer le nom, prénom, numéro RPPS (numéro professionnel). Cela permet de connaitre la quantité de masques distribués pour chaque professionnel et ainsi régler le problème de la traçabilité. 

Pour répondre aux besoins en masques FFP2 des professionnels de santé libéraux, un stock national a été constitué. Il comprend des réserves centralisées en quelques points du territoire et des stocks répartis dans l’ensemble des départements.

Chaque préfecture de département a mis en place un système de mise à disposition pour permettre aux professionnels de santé de compléter leur kit ou de s’équiper (professionnels récemment installés). La liste des lieux de distribution est diffusée par les Direction départementale des Affaires sanitaires et sociales (DDASS).

Il n’existe pas aujourd’hui d’outils nationaux, régionaux accessibles aux particuliers recensant les stocks de masques

.

A l'étranger : Union Européenne

Italie
Espagne

Les pharmacies sont identifiées comme les points de collecte des masques

Les mesures de distribution des masques sont mises en place surtout en Italie du Nord, car il s’agit des régions les plus riches mais également les plus touchées par l’épidémie de Covid-19.

La distribution des masques est limitée à 5 masques par personnes avec un contrôle des cartes d’identités. Cette limite sera progressivement augmentée pour passer à 30 masques par personnes par mois dans le futur

Les méthodes de distribution et de supervision en Espagne varient en fonction des régions :

  • En Catalogne la distribution du premier masque est gratuite, le 2ème coute 60 centimes 

  • En Andalousie (Ginés, Séville) ce sont 12 000 masques qui ont été fabriqués localement et ont été distribués gratuitement en 1 journée.

Dans la région de la Costa Blanca  les masques sont distribués en pharmacies. Ils sont gratuits (dans la limite de 3 masques) pour les personnes âgées de plus de 65 ans et les personnes à risques.

Les pharmaciens contrôlent la carte vitale des demandeurs de masques.

A l'étranger : Asie


Taiwan
Singapour

Nationalisation de la distribution de masques chirurgicaux et N95 (masques antiparticules), elle s’effectue par voie postale.

Taïwan dispose d’une application dédiée donnant à voir leur disponibilité en temps réel.

C’est par l’intermédiaire d’une plateforme numérique que Taiwan a pu mettre en place un système nationalisé de distribution de masques.

Les utilisateurs téléchargent auprès de l’administration nationale de la santé taiwanaise la « NHI Express App », enregistrent leur numéro de sécurité sociale et accèdent, sur une carte publiée en ligne, aux informations relatives à la disponibilité des masques. La plateforme stocke également l’historique des achats de chaque utilisateur enregistré, que chaque magasin accrédité peut ainsi consulter.

Le 4 février, le gouvernement a lancé une opération massive de distribution hebdomadaire de quatre masques FFP2 par foyer par voie postale.

Un site web https://www.maskgowhere.gov.sg/ informe les citoyens des lieux (clubs et centre communautaires, centres de comités de résidents) et des moments où ces masques peuvent être récupérés.

Avant de faire rentrer les citoyens pour la distribution des tests de température corporelle sont effectués.

Les équipes des différents centres et les volontaires sont en charge de distribution. Ils sont équipés de masques et gants.